Martignas Illac soulagé de trouver la première victoire

Elle a été attendue et elle a été obtenue de belle manière cette belle victoire pour Martignas Illac.

0

Lors des quatre premières journées de championnat de régional 3, Martignas Illac n'a pas connu le goût de la victoire. Alors, lors de la réception d'Anglet C, les protégés d'Emmanuel Courtout avaient à cœur d'y goûter.

C'est un vrai soulagement pour le technicien : "enfin une victoire récompensée . Les joueurs bossent dur. L'équipe est montée d'une division, le groupe a été renouvelé, on essaie de construire quelque chose. Depuis le début du championnat, on fait des matchs pleins avec de belles séquences mais notre manque de réalisme nous punit et sur la première demi occasion des adversaires, on prend un but. Dimanche au bout de deux minutes de jeu, nous étions menés 1 à 0 alors qu'avant le match j'avais dit aux joueurs aujourd'hui c'est la première et en plus on va gagner largement. J'ai eu peur de passer pour un idiot. Mais les garçons ont continué à produire du jeu et a se projeter vers l'avant et nous avons réussi a mettre sept buts. Même Alex Bonnin qui n'a jamais réussi à mettre un but de sa carrière en a mis deux. Bon il parait que ce sont des csc"....

Maintenant que le soulagement est présent, il faut poursuivre les efforts. "J'espère que c'est le début de quelque chose la construction d'un groupe de 35 joueurs puisque l'équipe réserve a gagné 4 à 1 avec beaucoup de joueurs qui peuvent prétendre à l'équipe première mais c'est comme ça que le club grandira et que chacun trouvera son compte individuellement. A noter l'excellente prestation de notre petit minot Mathis Paisant, 17 ans. J'espère que cela donnera des idées aux autres jeunes du club. Bon rétablissement à  Stéphane Coste, notre directeur sportif, entraîneur des gardiens et qui nous dépanne avec l équipe réserve. Ménages ta monture Steph!"

La fiche
Martignas Illac – Anglet C : 7-3 Journée 5, régional 3, poule L Buts : Bonnin x 2, Hureau x 2, Paisan Mathis, csc, Chamouleau pour Martignas Illac

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here