Vous connaissez les invincibles d'Izon Vayres?

Izon-Vayres a gagné six matchs de championnat en autant de matchs joués. Une belle performance pour les protégés de Claude Hardy et Nicolas Sarrat. Ce dernier revient sur ce démarrage tonitruant.

0

la dernière rencontre à Donzenac n'a pas été simple. Loin de là pour Izon Vayres. Avec un statut de leader - qui a gagné tous les matchs joué en championnat depuis le début de saison - chaque adversaire veut désormais faire tomber les jaunes et rouges.

"Le match a été compliqué. On mène 1-0 puis nos adversaires ont égalisé. 1-1 à la mi-temps. On a repositionné notre système à la mi-temps car Donzenac a dominé la première période. Cela nous a permis d'être mieux et de perturber nos adversaires même si nous sommes parfois sortis du match par des événements extérieurs. Nous avons souffert jusqu'à la fin mais nous avons marqué le but de la victoire à la 87ème minute", explique Nicolas Sarrat co entraîneur.

Voilà donc six victoires en six matchs pour le FCIV. Une entame inattendue pour le technicien : "On se prépare pour débuter de la meilleure des manières. Notre démarrage a été parfait. C'est la première fois que le club démarre aussi bien. A ce jour nous ne connaissons aucune équipe adverse que nous avons joué sauf Bergerac le Catte qui était dans notre poule la saison dernière. On se méfie de tout le monde. Au niveau du jeu, on essaie de bien faire. On met en place un système plus offensif grâce à des arrivées qui ont bonifié le groupe. Nous étions partis sur ce schéma la saison passée mais nous avons pu l'améliorer".

Alors, on savoure cet excellent début de saison car Nicolas Sarrat est conscient qu'à "un moment, il y aura un revers. On a bonifié cette petite série qui nous permettra d'être plus serein lors des joueurs difficiles. Je suis super satisfait de ce qu'on a réalisé. Dans l'ensemble les victoires étaient logiques. On s'attend à ce que tout ça s'arrête mais le plus tard possible. Aujourd'hui, six victoires on a déjà fait un beau travail. Je suis fier et cela dans la simplicité. On n'a pas l'ambition d'un club comme Brive mais des valeurs familiales que l'on ne changera pas, avec une solidarité pas négligeable.". Et les joueurs izonno-vayrais vont pouvoir en profiter pendant quinze jours suite au repos forcé qui voit leur match derby contre Saint Emilionnais repoussé.

"La ligue a eu raison de reporter, indique-t-il. Maintenant on va se préparer à jouer des équipes qu'on connait : St Emilion, Libourne, RC Bordeaux et Libourne B le 25 novembre. Il sera difficile de rivaliser avec eux donc méfiance".

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here