Anthony Gautier (Cestas), son père comme adversaire

Dans la famille Gautier il y a le père, Jean-Luc qui entraîne Lège Cap Ferret mais aussi le fils, Anthony qui évolue à Cestas. Ils seront adversaires ce samedi dans le match derby de National 3.

0
© Marie-Laure Julian

Tout comme ses coéquipiers de Cestas, Anthony Gautier découvre le National 3 depuis le début de saison. Et cela se passe "plutôt bien mis à part une blessure qui m’a éloigné des terrains les deux derniers matchs. Collectivement, on réalise un début de championnat correct pour un promu. Le groupe a pris conscience de l’exigence qu’il faut pour obtenir des résultats".

Ce samedi, Cestas se déplace chez un expérimenté du niveau N3, Lège Cap Ferret. Et cette rencontre aura forcément un goût particulier pour le défenseur puisque l'entraîneur du club du Bassin n'est autre que son papa, Jean-Luc. Le joueur reconnait "ce match aura un parfum particulier car il y aura mon père sur le banc adverse mais j’aborde ce match avec l’envie de remporter ce derby contre une belle équipe de Lège Cap Ferret qui malgré sa défaite à Limoges réalise un bon début de championnat ainsi qu’un super parcours en coupe de France".

Et depuis quelques jours, cela commence a chambré un peu entre le père et le fils. C'est d'ailleurs ce dernier qui prend un malin plaisir à ce petit jeu "d’où l’importance de faire un bon résultat", précise-t-il. Dans tous les cas, ce sera aussi un match particulier pour son père, qui suit régulièrement les matchs de Cestas pour soutenir son fils. Anthony reconnait "mon papa me donne de précieux conseils de par son expérience et son vécu en tant que joueur professionnel mais se montre toujours juste envers mes performances".  Alors forcément, il espère réalisé une bonne prestation d'autant que "ce match sera intense dans tous les sens du terme, il faudra tout donner pour gagner".

Le match sera aussi particulier pour sa maman, Nathalie. Anthony reconnait : "je pense qu’elle espère un match nul étant donné qu’elle supporte les deux équipes" avant de conclure "je souhaite un joyeux anniversaire à mon père mais qu’il ne compte pas sur moi pour lui faire de cadeaux sur le terrain".

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here