Antoine Vergès (Mérignac Arlac, N3) : "Déçu et frustré"

C'est un bilan frustrant que dresse Antoine Vergès, entraîneur de Mérignac Arlac avant d'attaquer la deuxième partie de saison et la réception de Chauray.

0
© Marie-Laure Julian

Quel est votre bilan à la trêve ?

Cette première partie de saison nous a laissé beaucoup de frustrations. Les résultats ne tournent pas dans notre sens alors que pourtant nous ne sommes pas dominés. Nous perdons trop de matchs avec un but d'écart. Nous ne sommes pas assez efficaces. Lors du dernier match, nous avons dominé mais nous ne sommes pas parvenus à marquer. Et tant que l'on est à 0-0 on n'est pas à l'abri. Il faut alors au moins essayer de ne pas perdre. Et, lorsque l'on rentre dans les dix dernières minutes, il y a de l'appréhension. Quand on compare avec la saison dernière, nous avons le même nombre de victoires mais nous perdons plus. Je suis donc déçu et frustré car j'avais envie de mieux et je pensais que l'on pouvait mieux faire. Je ne peux pas en vouloir aux garçons.

Quelles sont vos satisfactions ?

On joue bien au foot. Le groupe a pas mal changé. Il y a eu beaucoup de recrues. Je pensais que la mayonnaise prendrait plus vite. Je suis satisfait par certaines recrues. Rio Mavuba, au delà de ce qu'il nous apporte bien entendu sur le terrain il nous a permis également de nous médiatiser, d'apporter autre chose dans la communication. Ce qui me plait c'est que le club essaie de progresser et d'évoluer. Mais c'est toujours lié au terrain. C'est pourquoi il faudra obtenir le maintien ainsi que la montée de la réserve en régional 2.

Et vos déceptions ?

C'est le manque d'efficacité. Je suis déçu car j'espérais mieux. J'aurai aimé la position au classement comme celle de Poitiers. Cela aurait permis de travailler avec plus de sérénité.

Comment abordez vous la deuxième partie de saison et avec quels objectifs ?

Plein d'envie. Il faut continuer à travailler et rester positif.

Est-ce qu'il y aura des ajustements dans le groupe ?

C'est possible ! Affaire à suivre...