Franck Vallade (Libourne B, R2) : "Cette équipe me ressemble"

Avant le derby contre Saint Emilionnais, Franck Vallade dresse le bilan de la réserve de Libourne qui évolue en régional 2.

0
Libourne B © Marie-Laure Julian

Quel bilan faites vous à la trêve ?

Un bilan mitigé avec quatre victoires, quatre défaites et un match nul. Mais il reste encore deux matchs aller à jouer. Nous sommes désormais dans le ventre mou et on sait qu'il sera difficile de rattraper les équipes de haut de tableau. Il nous faut aussi faire attention en bas. Mais après deux montées, la réserve de Libourne est à sa place en jouant en régional 2. C'est un niveau qui permet aux joueurs d'apprendre beaucoup. C'est très enrichissant. Ainsi, le fossé n'est pas élevé avec l'équipe première qui évolue en régional 1. Quelques joueurs ont déjà été appelé pour évoluer dans le groupe de la première et d'autres auront cette opportunité. Il y a des vases communicants entre les deux équipes, rien n'est fermé. C'est la politique de notre club. Mais cette équipe mérite de jouer le haut du classement. Nous n'y arrivons pas pour le moment car nous n'avons pas réussi à prendre des points à l'extérieur. Nous y sommes parvenus lors du dernier match avant la trêve contre Bergerac la Catte. Mon équipe a su bien répondre à ce match d'homme et les trois points pris nous ont bien remis dans le classement.

Quelles sont vos satisfactions ?

Le collectif et l'état d'esprit irréprochable, avec des belles qualités techniques. Les joueurs le montrent tous les week ends. Ce groupe vit bien. D'ailleurs beaucoup de joueurs qui sont partis reviennent au club. Sur l'ensemble du groupe, il y a une belle mentalité, c'est important. Sinon, on n'avance pas. Les joueurs sont réceptifs à ce que je demande et propose. Personne ne rechigne. C'est un groupe intéressant car il a envie d'aller vers le haut et n'a pas envie de s'embêter en jouant le maintien ou de végéter en milieu de tableau. Ce groupe me ressemble et c'est important.

Et vos déceptions ?

De ne pas avoir réussi à gagner assez de matchs à l'extérieur. Il y a aussi les installations de Libourne qui nous mette en difficulté. A Boulin, il est impossible de faire une bonne passe et de jouer au football. il est compliqué d'avoir de l'ambition avec de telles structures.

Comment abordez vous la deuxième partie de saison et avec quels objectifs ?

Cela va être compliqué car tout le monde va vouloir gagner sa place à ce niveau ou alors monter. Ce sera engagé et intéressant. Si je peux disposer de quelques descentes de joueurs de la première et d'avoir des joueurs aguerris cela nous sera profitable. Sinon, nous serons un peu plus en difficulté. Mais les jeunes sont là pour apprendre et ils le font vite et bien. Il y a des garçons prometteurs. Avoir une poule aussi ouverte est toujours enrichissant. Nous avons une belle équipe d'Izon Vayres qui est leader, ce qui ne me surprend pas, mais aussi celle de Brive qui a affirmé ses ambitions de montée. Cela reste malgré tout homogène mais aussi un combat chaque week end. La deuxième partie restera ouverte. Il faut essayer d'atteindre notre objectif de finir dans les 4/5 premiers. Et pourquoi pas de pas faire une bonne série afin de rester opportuniste aux premières places même si on sait que notre sort sera aussi lié à celui de l'équipe première.

Avec ce samedi un déplacement à Saint Emilionnais, un derby ?

Les deux équipes se connaissent car il y a beaucoup d'anciens libournais à Saint Emilionnais. Je connais Alain Brindor depuis longtemps. C'est un compétiteur. Le match sera ouvert même si ce sera compliqué sur un petit terrain, avec de l'engagement. Les garçons se préparent pour ce rendez vous et savent ce qui les attend. Ils ne seront pas surpris. On a de quoi répondre dans cette opposition même si la préparation a été tronquée durant les fêtes. Cela reste un derby et cela ne se joue pas, ça se gagne. Il faut aborder cette rencontre en tentant de faire un résultat à l'extérieur et prendre du plaisir. Si on ne fait pas n'importe quoi, que l'on joue notre football en ne changeant pas de registre, nous aborderons comme il faut ce rendez vous.