C'est la première fois de la saison que Mérignac Arlac B ne fait pas le plein de points en régional 3. Sur les quatorze premiers matchs, le résultat était le même : une victoire ! Il aura fallu attendre la quinzième journée pour que les réservistes du FCEMA perdent des points - mais pas un match. Mais Cédric Dupas, entraîneur avoue que ce fut une "préparation de match compliquée avec des joueurs absents, des malades et blessés de dernière minute, ajouté au fait que le groupe est amputé de 6 joueurs partis renforcer l'équipe C. Malgré cela nous faisons une entame plutôt cohérente par rapport au plan de jeu, où nous voulions prendre la possession et imposer notre rythme. On ouvre le score sur un transfert de jeu dans le dos de la défense, ce que nous avions préparé. Puis au fil du match, nous avons logiquement baissé en intensité. Ttrop de joueurs sont à cours d'entraînement, en phase de reprise ou en U19 où l'intensité est moindre. Notre bloc s'est scindé en deux et nous avons pris un but sur un beau mouvement adverse. Malgré cela, Sonny nous a sorti un coup de son chapeau, en lobant le gardien de 50 mètres juste après l'égalisation de Mazères.... Cependant un manque de maîtrise collective et aucune possibilité de faire des changements nuisent à notre volonté de garder le score, et nous encaissons malheureusement un second but, synonyme d'égalisation. Plus rien ne se fera dans les dix dernières minutes".

Les Ecureuils savaient que ce jour arriveraient. Et, comme l'indique le technicien "nous préservons l'essentiel, notre invincibilité. Nous pourrons assurer la montée dès la réception de Morcenx dans 15 jours, en cas de victoire combinée à une défaite ou un nul de Pardies à Mazeres". Un vrai luxe que d'atteindre son objectif à six matchs de la fin de la saison.

En attendant, place à la coupe : "pour l'heure, on bascule sur la réception de US Lormont (R1) en huitièmes de finale de Coupe de Gironde Seat Skoda samedi à 18h à Arlac. Match qui nous permettra de voir nous jeunes joueurs face une équipe aguerrie de R1, et pourquoi pas rêver à une qualification !"