Cédric Dupas (Mérignac Arlac, R3) : "Ce que nous vivons est très formateur"

Quel début de saison pour Mérignac Arlac B qui est désormais la seule équipe girondine à avoir gagné toutes ses rencontres de championnat. L'occasion de rencontrer Cédric Dupas.

0

Quel début de saison pour Arlac B, avec sept victoires en autant de match en championnat !

C'est un début de saison inespérée car nous sommes repartis de zéro. Le groupe a été reformé avec des U19 qui ont intégré le groupe. J'ai repris le groupe à mi saison la saison passée avec Benoît Pigout. Comme la montée en R2 nous semblait compliquée, nous avons fait le choix d'intégrer les U19 afin de gagner du temps. A la reprise, ils connaissaient le projet et le cadre. Sur le groupe de 22 joueurs, 14 étaient U19 la saison passée. Etre dans une poule avec des clubs de Pays Basque est très formateur.
Il y a aussi le fait que les joueurs qui descendent de N3 rendent l'équipe plus compétitive. Nous avons la chance d'en avoir quatre à cinq chaque week end. Ils adhèrent au projet et ont un état d'esprit irréprochable. C'est tout un travail en équipe réserve. Il faut faire comprendre que c'est du gagnant / gagnant. Il est important que cette réserve joue en régional 2 alors nous avons pour projet d'accéder à ce niveau le plus rapidement possible. On sait que cela sera compliqué car il n'y a désormais qu'une montée. Le match de dimanche dernier contre Tarnos était un tournant. Nous attendons maintenant de nous mesurer contre Pardies en janvier prochain. Le fait de prendre le large nous permet de travailler plus sereinement car nous avons deux / trois jokers.

Qu'est-ce qui vous a permis un tel début de saison ?

Par rapport aux saisons passée, nous avons des joueurs qui marquent beaucoup de buts. Nous en avons marqué 29. 90% l'ont été pas trois joueurs. Il n'y a pas de secret. L'an passé, nous avions la possession et la domination. Et nous avions marqué le pas. Cette année, nous sommes efficaces. C'est cohérent dans le jeu, les joueurs sont en confiance. Nous avons la chance aussi d'avoir pu enchainer des matchs de coupe du district qui a permis d'impliquer la totalité du district. Nous avons aussi la chance d'avoir des structures de rêve. Malgré les trois séances par semaine, il y a 95% de présence aux entrainements.

Cela ne doit pas être facile désormais car vous êtes désormais l'équipe à battre ?

Oui nous sommes attendus. Cela permet aussi à ma jeune équipe de travailler dans des conditions difficiles. Cela nécessite de s'adapter. Cela fait partie de l'apprentissage. Je suis alors content lorsque les conditions sont difficiles. Car nous avons un double challenge  : celui d'accéder en R2 mais aussi de former les joueurs afin qu'ils puissent évoluer en première en National 3. Et ce que nous vivons est très formateur. Nous sommes leaders en ayant marqué 33 buts, avec seulement 3 buts encaissés. On produit un football très agréable. Ce week end, nous allons à Cenon et on sait que la rencontre risque d'être fermée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here