Jean-Philippe François (Villenave, R1) : "On est notre premier adversaire"

la jeunesse Villenavaise va aborder un week-end qui peut s'annoncer décisif pour la suite de la saison. Rencontre avec Jean-Philippe François, entraîneur.

0
Crédit : Marie-Laure Julian

Cette victoire contre Lormont vous a fait du bien après une période avec beaucoup de matchs nuls ?

Oui. Cette période est difficile dans la façon de jouer, la construction du jeu. Nous avons perdu des atouts offensifs, ce qui nous a pénalisé. Mais il ne sont plus là et il faut faire avec. Il est difficile pour nous ne de nous créer des occasions et c'est pour cela que nous concédons beaucoup de matchs nuls. La victoire contre Lormont nous a rassuré même si elle a été très flatteuse vu ce que nous avons produit et ce que Lormont a produit. Il faut donc pondérer cette victoire.

Quels sont ces pertes de joueurs ?

Deux joueurs sont partis pour des raisons professionnelles : Ygor Rey et Mehdi Prévot. Et Lamine Diop nous a quitté lors du dernier jour des mutations pour rejoindre Boulazac. Nous rejouons donc avec les joueurs emblématiques Sanz, Couturier, Dubois et Merceron.

Cette victoire contre Lormont était importante pour se sortir de la dynamique actuelle, surtout avant ce match contre Cognac ?

Cela fait du bien. Il fallait la victoire. Si nous n'avions pas gagné - après la défaite en coupe contre Orthez - nous aurions mal abordé le match à Cognac. Nous sommes toujours vivants avant d'aller à Cognac, pour vivre un vrai match à enjeu. Nous avons plus confiance. Si nous n'avions pas gagné et que Cognac l'avait emporté, on savait que c'était la fin. Mais nous sommes toujours en vie.

Comment le groupe aborde cette rencontre contre un concurrent direct ?

On aborde Cognac avec beaucoup d'envie. Il y a de l'enjeu ce sont toujours des bons matchs à jouer. On attend de voir l'investissement des joueurs. C'est ce que nous avons pointé du doigt lors des derniers matchs. Il y a eu du mieux contre Lormont même si je répète, le score était flatteur. Si nous ne sommes pas là sur ce match, c'est que nous n'avons pas la place pour jouer les premiers rôles et la première place. Ce sera un match révélateur.

La tâche s'annonce difficile car Cognac risque d'être revanchard suite à la lourde défaite du match aller ?

Oui, revanchard du match aller et de leur défaite de la semaine dernière contre Bergerac. Nos adversaires auront envie de prouver quelque chose. On sait que ce ne sera pas facile. C'est une belle équipe que nous avions gagné 4-1 à l'aller. Le score était flatteur. Elle a de gros atouts offensifs mais prend des buts. De notre côté, nous avons la meilleure défense sans marquer beaucoup. On verra ce que cette opposition entre la meilleure défense et la meilleure attaque donnera. Si nous sommes sérieux, appliqués et que nous parvenons à régler notre problème du moment à savoir l'efficacité dans la zone offensive dans l'avant dernier et le dernier geste. Ce sera serré, cela se jouera sur des détails, que l'on espère en notre faveur. On est notre premier adversaire.