© Jérôme Bouchacourt www.footamateur.fr

« Cette victoire est un peu à l’image de notre tournoi car on s’est imposé dans la difficulté mais on n’a jamais rien lâché ! » Baptiste Malavelle était humble hier après-midi après après la victoire de ses jeunes girondins en finale du Trophée de l’Erdre. Pourtant ses joueurs sont revenus presque de nulle part ! Troisièmes de leur groupe en première phase du tournoi - derrière Le Havre AC et l’AS Nancy-Lorraine, puis qualifiés in-extrémis en deuxième phase derrière l’OGC Nice, les Bordelais ont dominé Lille en quarts de finale puis Joinville en demi-finale. Dominés par l’AS Saint-Etienne durant une grande partie de la finale - et menés au score

© Jérôme Bouchacourt www.footamateur.fr

logiquement en première période - les Girondins ont égalisé à la dernière seconde. Puis ils se sont imposés au bout d’une séance de tirs aux buts complètement folle au cours de laquelle les Stéphanois ont eu trois fois la victoire au bout des pieds (1-1, 11-10). « Saint-Etienne était sûrement meilleur que nous mais il y a une force mentale extraordinaire dans ce groupe, a assuré le technicien bordelais. On travaille beaucoup sur la maturité des joueurs afin de les sortir de leur zone de confort. On doit forger des caractères tournés vers la compétition. Ce genre de tournoi est intéressant car ça met nos joueurs en difficulté ».

A Saint-Etienne, c’était un peu la douche froide. « Les garçons ont réalisé un gros tournoi, a admis Stéphane Pena, le technicien stéphanois. C’est le foot ! Il faut apprendre et c’est aussi pour ces raisons qu’on se déplace sur ces tournois où on rencontre des équipes différentes. Mais je suis content pour les garçons car c’est une récompense de ce qu’ils ont fait toute l’année. »