Jean-Luc Gautier, à droite, avec son nouvel adjoint, Jonathan Pascouau. © Sylviane Pagniez.

Avec neuf arrivées et six départs, le groupe de Lège Cap Ferret a subi quelques métamorphoses. Et cela n'est pas un hasard : "vu la saison passée, des joueurs ont crevé l'écran et sont partis pour des équipes supérieures", indique Jean-Luc Gautier, entraîneur. Pour les remplacer, le technicien a fait appel à des joueurs qu'il connait bien : "je les ai eu au Pôle espoir comme Delay, Lembezat et Enzo Daniel. Salvador, j'ai suivi son évolution à Bordeaux, Gallardo car il jouait à Cestas avec mon fils. Il y a ensuite Fall et Kopphy qui font leur retour. On savait depuis le milieu de la saison que des joueurs étaient sur le départ et on l'a anticipé. Du coup, nous avions fait venir des joueurs lors de nos séances sur trois jours. Ils ont tous signé. Certains joueurs qui devaient partir sont finalement restés, ce qui fait que nous aurons 26 joueurs".

Un luxe qui permettra à Jean-Luc Gautier de faire des choix chaque week-end. Il prévient : "les meilleurs joueront. Les victoires amèneront de la stabilité. Car, neuf nouveaux joueurs, c'est beaucoup". Il a donc fallu travaillé sur la cohésion. Mais, pour cela, l'entraîneur de la presqu'île a souhaité laisser la balle dans le camp des joueurs : "On les a un peu responsabilisé. Il s'auto gèrent de ce côté. Sur le terrain, nous avons mis en place un système de jeu et on s'y tient. On verra si on doit le modifier. Sur tous les matchs amicaux, j'ai fait deux équipes car les postes sont doublés voire triplés".

La préparation a été plutôt positive et riche en enseignements. "Au niveau de la préparation physique, nous avons changé la manière de travailler, indique Jean-Luc Gautier. Cela a été dur à avaler pour les joueurs car cela a été costaud. On a vu de bonnes choses sur les matchs amicaux en faisant tourner. Toutefois, on a vu que nous étions très loin du niveau National 2 car nous avons pris une fessée contre Trélissac. Il y a un grand écart de niveau entre N3 et N2. C'est pour cela qu'il faut être prudent sachant qu'on ne sera plus une surprise vu notre classement de la saison passée. On sera attendu partout. Il faudra assumer mais les joueurs ont changé. Ce sera un autre état d'esprit".

Place désormais à la compétition avec le retour du championnat. Et, à quelques heures de la première journée, les joueurs sont "concernés et motivés. On sait qu'un déplacement à Chauvigny n'est jamais facile. On va essayer de ramener quelque chose. On a un début de championnat difficile avec Chauvigny, Bressuire, Niort B et Bordeaux B. Cela doit être pour nous quatre matchs pour bien commencer. J'ai confiance, le groupe répond bien. Ils ont de l'ambition. On a des petits bobos pour le premier match : Alex Martin-Cantero, Quentin Lucas. Anthony Melka va aussi manquer car il est suspendu. Ce sont les aléas de début de saison. On est donc diminué".

Après avoir fini second la saison dernière, quel sera l'objectif de Lège Cap Ferret ? Les entraîneurs ont souvent coutume de vouloir faire mieux. Mais, faire mieux, signifie finir premier pour accéder en National 2 : "Faire mieux est présomptueux, reconnait Jean-Luc Gautier. Déjà la saison passée, le championnat N3 était de belle facture et cette année, cela monte encore d'un cran, avec de notre côté l'inconnu avec un groupe qui a changé. On va essayer de finir dans les cinq premiers, c'est la volonté du club. Et si on peut, on fera mieux tout en vivant une saison sympa entre nous, avec un challenge en coupe de France et Nouvelle Aquitaine".