Crédit photo : FC Mascaret

Dimanche dernier, le stade de la Naude était en ébullition. Les joueurs du FC Mascaret - issu de la fusion des clubs d'Izon Vayres et Saint Sulpice et Cameyrac - ont fait durer le plaisir pour obtenir la qualification pour le sixième tour de la coupe de France.

Pour le cinquième tour, c'est Thenon Limeyrat qui était comme adversaire. "On a fait une bonne entame, indique Nicolas Sarrat, entraîneur adjoint. On mène au score d’un but mais le score aurait dû être plus élevé. Nous loupons beaucup d’occasions franches dont deux pénaltys. Et, en marquant peu, nous ne sommes pas à l’abri de prendre un but. En deuxième période, on adopte bizarrement un autre style de jeu et on se met en danger. On a reculé un petit peu". Et un peu avant l'heure de jeu, les visiteurs égalisent. Tout est à refaire. Et les protégés de Claude Hardy et Nicolas Sarrat y parviennent bien en prenant à nouveau l'avantage. Seulement, ils ne parviennent pas à tenir le score : juste avant la fin du temps réglementaire, Thenon Limeyrat égalise. Il faut donc jouer les prolongations.

"Nous sommes dominateurs, précise Nicolas Sarrat. On se crée plusieurs situations de jeu alors que nos adversaires sont en infériorité numérique suite à une expulsion.  Nous n’avons pas réussi à faire le travail. Nous n’avons pas produit ce qu’on voulait. Mais le score est mérité car ils ont eu 2,5 occasions de but et nous 10".

Le but de la victoire est inscrit à trois minutes de la fin du match, sur corner. Et le coup de sifflet final a été vécu comme un "soulagement car on a souffert mentalement". Désormais le FC Mascaret se projette sur le sixième tour, dont le tirage sera organisé ce jour. Et cela, avec l'espoir de "recevoir une équipe supérieure. Ce serait une aubaine et un bon moment dans l’histoire du club. C'est un niveau jamais atteint à Izon Vayres et à Saint Sulpice et Cameyrac. La fusion est une belle histoire qui se profile".

Mais avant cette rencontre, place au championnat où les joueurs au maillot rouge et blanc sont toujours invaincus. Nicolas Sarrat attend une mobilisation du groupe afin que les valeurs et le jeu soient de retour. Et cela sans des joueurs qui seront absents après s'être blessés lors du match de coupe.