Cette dernière journée de régional 1, la lutte à la montée aura été acharnée. Si Bassin Arcachon disposait de nombreux points d'avance à la trêve hivernale, ses adversaires ont grappillé des points. Et avant cette dernière rencontre, les Maritimes n'ont plus le destin entre leurs mains. Si Marmande gagne, ce sont alors les Lots et Garonnais qui monteront. Mais derrière, Libourne ne compte pas lâcher.

Au bout de quatre minutes de jeu, Bassin Arcachon est mené au score à Tartas. C'est donc Marmande à cet instant qui monte. Jusqu'à ce que Libourne ouvre la marque de son côté à la 18ème minute de jeu. Comme pour Marmande, le score est nul et vierge, les Libournais sont virtuellement en N3. Les nouvelles sont bonnes à Moueix losqu'à la 40ème minute de jeu, Orthez inscrit un but contre Marmande et Tartas alourdit la marque face à Bassin Arcachon (2-0).

A ce moment de la soirée, Libourne est en National 3 © Marie-Laure Julian

Libourne déroule sur la deuxième période et mène 3-0 à l'heure de jeu alors que Bassin Arcachon encaisse un troisième but. A Orthez, cela ne bouge pas. Marmande reste mené. Puis Bassin Arcachon se réveille et réduit la marque à dix minute de la fin. Puis une deuxième fois (82e). Et fini par égaliser. Libourne inscrit alors un cinquième but. Puis l'arbitre siffle la fin du match. Les joueurs savent alors qu'ils sont à ce moment en National 3. Mais il reste beaucoup de temps à jouer sur les autres rencontres. Bassin Arcachon marque, mais le but est refusé. Avant que dans les arrêts de jeu, à la 91ème, les Martitimes n'arrachent la victoire dans les Landes.

Cette saison 2018-2019 aura été riche en émotions et comme en ligue des champions, les scénarios ont été fous. Et si la victoire est belle pour Bassin Arcachon, elle laisse un goût amer à Libourne qui n'était pas loin de déjouer tous les pronostics et a eu un pied en National 3 durant 72 minutes. Les protégés de Steve Savidan joueront donc en National 3 la saison prochaine. Et si ils ont perdu la place de leader durant deux journées, ils ont su la reprendre quand il le fallait.