Quel est ton surnom au sein de l’équipe ?  

Le Breton, certainement lié à mes origines et à quelques prouesses réalisées au comptoir. Mais aussi la Clim ou « Coup de Clim » certainement lié à ma faculté de refroidir les ardeurs des joueurs et du public adverse avec un but, un peu comme quand Cavani a éteint le vélodrome un soir d’octobre 2017 si tu veux un exemple... Pour ne rien cacher c’est arrivé une seule fois pour ma part et c’était contre les derniers. Mais, le mythe perdure...

As-tu une manie ou un secret inavouable ? 
Étant éducateur au club, je coache souvent les jeunes le samedi après midi avant nos matchs. J’aimerai dire que j’ai pris l’habitude de gagner mais ce serait te mentir. Du coup si je gagne avec les jeunes, je suis dans un bon mood, confiant. Dans le cas inverse, cela me met le baromètre déjà haut pour entamer mon match. Pas besoin de motivation, je suis déjà énervé, j’arrive dans le vestiaire avec « la bave » pour reprendre un grand philosophe malouin ! Pour l’exclu, il m’est arrivé de prendre une petite pression pour fêter la victoire des jeunes avant un de mes matchs... Je suis certains que le coach ne regardera pas l’interview, ce n’est pas comme s'il avait un article par semaine !
Quel joueur est le chouchou du coach ?  
Je pense que le coach aime bien Thomas Verri et Loïc Tatdja, en soit c’est légitime ils sont patrons sur le terrain.
Alex Blanc, c’est un attaquant, comme l’était le coach, mais dans un style tout à fait différent, et cela l’intrigue je pense. Et comme on dit « qui aime bien châtie bien ! » 
Et enfin je pense que Melvyn Michel est aussi un homme fort du coach. Malheureusement il a subit quelques blessures mais je pense que c’est un super joueur, du moins je me suis régalé le peu de temps que j’ai pu jouer avec lui.  
Lequel est le briseur de cheville ?  
Cadami M'Dallah et Thomas Verri, les briseurs de chevilles.

Thomas Verri est une brute, je me demande encore comment il a pu finir certains matchs... Abdou Diouf et son « Kipa » m’inquiètent à l’entraînement. Après comme dans toutes équipes on a des « boiseurs » à savoir Steph Lanave et Jules Tallec avec l’équipe B qui sont des forces tranquilles. Sans oublier J-B Olive qui est tout droit sorti du film « Shaolin soccer ».

Le coach demande aux attaquants de participer aux taches défensives, vous savez ce que l’ont dit des attaquants qui taclent… Cadami M'dallah a attrapé 2/3 joueurs depuis le début de saison !
Enfin, mais c’est plus bête que méchant, on a Aurelien Paly qui a couché quand même pas mal de mecs à l’entraînement. 
Le briseur de reins ?  
On parle football ? 
Si oui, Louis Brahami donne des cours de Salsa tous les samedis soir sur les terrains de R2. Ben Bedel et Christo Serfaty deux de nos gardiens aiment bien ça aussi, nous un peu moins... Le second s’est d’ailleurs converti en numéro 10 depuis peu.
Depuis son retour de blessure, Teddy Thomas a cassé quelques reins à l’entraînement, ce n’est que le début ! 
Attention à Hassan Djouma qui cache bien son jeu, il nous a fait un festival cette saison à domicile avant de mettre une petite passe en retrait, un régal. 
Après quoi de mieux que le futsal pour casser des reins ? A ce jeu là Aldo Brahimi est pas mal du tout.
Qui a les pieds carrés ?  
Cela fait deux ans que j’essaye d’expliquer à Aurélien Paly qu’il est gaucher et non droitier...  Après il y a Steph Lanave dont le meilleur pied est la tête…
Lequel de tes coéquipiers est le coéquipier modèle ?  
Dans tous les bons coups ce Flo.. Précurseur du mouvement des Gilets jaunes, il a aussi annoncé la deuxième étoile avant tout le monde.. Quel homme !

Baptiste Darcos, il est toujours là (sauf en début de saison pour son périple annuel à Bali), il fait son taff proprement sans rien demander à personne. Loïc Tatdja et le capitaine Antoine Berthonneau sont de gros bosseurs aussi, très exigeants, peut être trop parfois, mais bon cela aide d’avoir des perfectionnistes de la sorte dans l’équipe. Takeshi Komine aussi taffe sans dire un mot, c’est peut être plus un soucis de langue... 

Qui dans le groupe a le plus mauvais caractère ?  
Je ne sais pas si c’est mauvais caractère, mais on a des grands râleurs ! Le capitaine Antoine Berthonneau est parfois bougon, Loïc Tatdja comme expliqué au dessus, Jean-Mi Delos, mais ça c’est l’âge.
Il y a aussi Alex Blanc qui peste souvent contre les terrains bouscatais. 
Qui est le plus grand fayot ?  
J’ai remarqué qu’Elliott Dos Santos était souvent entrain de discuter dans l’oreille du coach. Ils passent énormément de temps ensemble. Quand il manque un gardien, il a le droit de mettre les gants. Il fait le physique avec nous quand ça l’enchante... Il a énormément de privilèges, mais bizarrement il n’a pas joué un seul match encore... Est ce que ce serait son rôle d’adjoint qui veut ça ? Je ne pense pas. 
Le plus grand feinteur lors des séances physiques ?  
Espérons pour Edouard que le confinement ne soit pas trop long, les dégâts risquent de faire mal !

Est ce que le coach qui t’as demandé d’écrire cette question pour moi ? Ah là je ne peux pas me cacher, je profite d’avoir les séances jeunes avant nos séances d’entraînement pour rester à discuter et louper le footing de début de séance. 

Attention à Imed Hamdini, j’ai beaucoup appris de lui dans ce domaine. 
Et après y’a Max Hamon, mais lui c’est le plus grand feinteur de séance tout court, il a mieux à faire je crois… 
Celui qui râle le plus auprès des arbitres ?   
Sans hésiter le coach Kevin Pirs. Il a un véritable problème avec ça... Petite anecdote : un match où j’étais sur le banc (je n’ai jamais dit qu’il faisait que des bons choix...) je l’entend hurler plusieurs fois un prénom que je ne connaissais pas, j’avais beau chercher, je ne voyais pas qui il appelait comme ça. C’est à ce moment que vois un mec habillé en orange courir vers lui pour lui mettre un jaune ! Il a un si gros problème avec les arbitres qu’il regarde leur prénom avant les matchs... et je ne t’ai pas parlé de Jarnac ! 
Mais j’ai eu la chance de croiser sur mon chemin Sofyan Hammami, qui joue maintenant à Pessac, lui c’était grave aussi, avec son frère Rayan on pouvait prédire la minute à laquelle il allait prendre le rouge... 
Celui qui a le plus de mauvaise foi ?   
Baptiste, joueur modèle quand il n’est pas à Bali !

Nazil Zaarouri est complètement fou ! De base il n’est pas vraiment de mauvaise foi, mais dès qu’il commence à être un peu chaud, je crois que son cerveau fait tilt et tout (et parfois n’importe quoi) devient un injuste... C’est aussi cet état de nervosité qui le rend très bon ! 

Après si il y a une de rédaction dans ta question, je pense que c’est Monsieur Raphael Bermudes qui a le plus mauvais foi du club, il arrive au comptoir avant même le début de notre entrainement, et reste jusqu’à tard le soir !!
Le ballon d’or ?  
Sobi, Florian Saubagnac sans aucun doute, le mec est trop fort, trop malin. Quand il rentre, il change forcément le cour d’un match, et le plus souvent dans notre sens, mais quoi qu’il arrive ça fait du spectacle, vibrer le public, et c’est avant tout ça le foot non ? 
Le ballon de plomb ?  
Il y en a deux : Matthieu Guerbartchouk est le seul joueur qui a des pires stat’ que moi en première, à savoir deux matchs, deux défaites. Désolé Mat, tu sais tout le bien que je pense de toi mais comme on dit « les hommes mentent mais pas les chiffres ». 
Et Sébastien Fragu eke Yoann Diaby, en deux ans au club, je l’ai beaucoup entendu parler de sa patte gauche, mais ne l’ai jamais vu à l’œuvre... cela restera une légende pour moi. 
Le beau gosse du vestiaire ?  
Pendant que les autres sont sur le terrain, Maxime lui s’entraine au comptoir, le normand essayerait-il de devenir breton ?

On est tous en survêtement donc c’est difficile d’en trouver un qui ressort du lot, à part Hugo Ferran qui est toujours bien sapé dans le vestiaire, mais c’est peut être parce qu’il ne joue pas... (blessé)

Qui a besoin d’un relooking dans le groupe ?   
Le confinement fait plus de mal à certains qu’à d’autres... Edouard Meriguet a voulu faire la boule à zéro comme tout le monde mais il semblerait qu’il y ai eu un problème de batterie dans la tondeuse... On a plus qu’à lui teindre les cheveux en blond et on l’appellera David Ljuboja ! 
Qui est le roi de la troisième mi-temps ?  
Alors là ! Y’a du beau monde, mais nous n’avons pas encore trouvé de roi. Il faut que l’on mette quelques choses en place pour savoir qui est numéro 1... Il me tarde encore plus de sortir de ce confinement du coup !
Un autre message à faire passer ?
Étant donné que je repars en terre bretonne la saison prochaine, je voulais aussi profiter de cette interview pour simplement remercier toutes les belles personnes que j’ai pu rencontrer dans le club. L’aventure bouscataise aura été forte en émotion avec, dès la première saison, des montées pour l’équipe A et l’équipe B (coïncidence avec mon arrivée ? Chacun aura son avis sur la question), mais aussi la rencontre de véritables amis aujourd’hui, des personnes qui m’auront permis de passer une période girondine fantastique. Je pense évidement aux joueurs mais aussi à Guillaume Tanasescu et Ilidio Ferreira qui m’ont fait rentrer dans cette famille, à Seb Fragu avec qui j’ai passé la plupart de mon temps, aux coachs Seniors qui m’ont permis de prendre du plaisir lors des deux saisons, aux éducateurs avec qui j’ai eu la chance de travailler, Alexis, Coco, Jerome, Sébastien, Teddy, Dunkan, Baba, Vincent, Yohan et les autres. Et enfin aux nombreux bénévoles qui, à l’image d’Alain qui est venu me rendre visite cet été à St Malo, sont des grandes et belles personnes. 
Un des nombreux bons moments passés au club, la montée en R2 la saison dernière !