© Marie-Laure Julian

Malgré la montée en régional 1, l'intersaison a été mouvementée pour le FC Mascaret. Le staff technique a été modifié. Claude Hardy et Nicolas Sarrat ne sont plus dans le club et de nombreux joueurs en ont fait de même. Mais ce n'est pas une inquiétude pour les deux présidents, Franck Pellizzari et Michel Devaux. Et c'est même une logique puisque selon eux, c'était "la fin d'un cycle". Un constat qui avait été fait plus tôt mais avec l'organisation tardive de la fusion de Saint Sulpice et Cameyrrac et Izon-Vayres, aucune action n'avait été menée en ce sens.

Michel Devaux explique pourquoi décision a été prise de changer de staff : "nous avons voulu structurer le club. C'est important car on sera en R1, la première fois de l'histoire du club". Ce à quoi Franck Pellizzarri ajoute : "il a fallu saisir l'opportunité. Un staff, c'est une équipe. Et on veut mettre en place une équipe. Tout ce qui manquait à cette fusion c'était qu'on parle foot. Il faut une émulation des joueurs et des dirigeants. Le staff seniors permet de faire grandir le club, les jeunes et l'école de foot. Nous avons réussi à faire adhérer un responsable technique jeunes, Bernard Thaumiaux. Il a un bon parcours et un bon discours ainsi que l'envie de s'investir. Les seniors sont une locomotive. Et nous avons l'ambition d'avoir des catégories de jeune en ligue".

Le nouvel entraîneur est désormais Raphaël Livramento, ancien joueur professionnel. Déjà passé à Izon Vayres, il retrouve Michel Devaux. "J'avais envie qu'il travaille à nouveau avec moi. Nous avons rencontré d'autres éducateurs mais il est la personne qui nous faut. Cela n'enlève rien au boulot de Claude Hardy. Mais désormais, il faut parler foot, compétition, c'est peut être ce qui nous manquait. En senior on a voulu structurer, chercher plus la compétition en prenant un entraîneur diplômé. Cela va permettre aux autres catégories d'être structurées aussi. On regarde l'avenir et le futur avec un staff. On connaissait Raphael et je suis heureux que Jean-Baptiste Daguet ait accepté de continuer en R3", indique-t-il.

De son côté, Raphaël Livramento, qui a quitté Ambarès, indique les raisons de son choix : "j'ai été intéressé par l'aspect sportif. C'est un niveau que je ne connais pas, le club non plus. Mais je suis aussi venu pour travailler avec des personnes de confiance. Et dès l'instant où j'ai ça, je peux me lancer dans un projet. J'ai rencontré tous les joueurs. Je souhaite continuer er renforcer la cohésion de groupe avec les nouveaux. Le groupe sera de qualité et sain dans les vestiaires. Pour un promu, c'est un beau challenge".

C'est ainsi que le jeune club se prépare à l'élite régionale. Sereinement : "on ne connait pas le niveau mais on va s'adapter, avec nos valeurs. On ne part pas battu mais avec ambition. On a les arguments pour vivre à ce niveau. Nous avons aussi une équipe réserve en R3. Je suis confiant car il y a du potentiel. Il y a deux groupes de ligue intéressants. Pour moi, c'est rassurant", ajoute Michel Devaux.

Le groupe de joueurs va changer aussi. Quelques départs seront compensés par des arrivées : "on arrive à la fin d'un cycle alors le groupe sera renouvelé. Il y a eu des départs mais le groupe sera de qualité. Avec une règle : on signe dans un club mais pas dans une équipe. Etat d'esprit de famille.On a voulu se tourner vers un esprit sain, des guerriers qui ont envie de montrer qu'on est pas en R1 par hasard. On sera le petit mais je préfère. J'ai confiance. Il n'y a pas de raison quand on travaille dans la sincérité et qu'on ne triche pas. On sera récompensé", conclu Franck Pellizzari.

Le staff complet
Equipe A (R1)
Raphaël Livarmento, Emmanuel Michaud, Damien Gouffran, Mariamo Justo
Equipe B (R3)
Jean-Baptiste Daguet, Jérôme Poncelet, Philippe Braye, Jean-Pierre Memeteau
Equipe C (D2)
Christophe Rey D2, Yannick Surault, Thierry Valente
© Marie-Laure Julian
© Marie-Laure Julian
© Marie-Laure Julian