© FC Bordeaux Deals
Comment as tu géré cette longue période sans compétition et entrainement ?

Hormis la période de confinement qui fut dure pour tout le monde et où on a entretenu la flamme au travers des groupes WhatsApp et réseaux sociaux, nous avons ensuite avec le bureau mis en place deux rendez-vous mensuels plutôt conviviaux : sorties bateaux, soirée ligue des champions, soirées partenaires etc… L’adhésion du groupe fut totale. J’ai vite deviné que quelque chose allait se passer autour du projet Bordeaux.Deals.

Comment s’est déroulée la reprise ?

Plutôt bien. Nous avons effectué trois semaines à deux matchs par semaine contre des adversaires de niveau D1 – R3.
Au-delà des résultats c’est l’état d’esprit, l’adhésion au collectif et le jeu proposé qui me donne satisfaction, la montée en puissance est bien là. On a une équipe qui joue pas trop mal au ballon et tout se met petit à petit en place. Les automatismes entre anciens et nouveaux ont pris.
Et puis finalité de toute cette intense période de préparation, on a bien entendu laminé quelques glacières d’après match, dont une qui rentrera dans le livre des records sous peu je pense.

Durant la trêve, Bordeaux.Deals s’est bien renforcé. Peux tu faire le point sur les arrivées ?

On a vite senti la saison dernière qu’il nous manquait quelques petits trucs, on a donc fait en janvier une réunion staff et cadres en se donnant quelques objectifs. On avait ciblé 4 postes et on a pu bosser sereinement pour convaincre les noms choisis de nous rejoindre. C’est une grosse fierté d’avoir réussi ce travail-là.
Will Aloy vient apporter toute son expérience et sa solidité à notre jeune gardien Paul qui va grandir plus vite à ses côtés.
Clém Duqueyrois, après une année consacrée a faire remonter le SA Mérignac revient avec nous et met la machine en route à 100% pour nos couleurs. Et quelle machine !!!
Matt Chalmé avait envie de remettre les crampons, et je peux t’assurer qu’il n’a pas repris pour enfiler des perles. Il est ultra motivé et impliqué. Un réel plaisir que d’avoir ce bon mec avec nous.
Enfin, Marco Couturier avait envie d’un challenge différent auprès d’un groupe dont il connaît déjà la majorité des sales types. On a pas mal discuté et il a foncé avec plaisir pour nous rejoindre. On remerciera au passage nos amis de Bergonié qui ont cédé sur sa dernière année de contrat (rires)

Quel est ton secret de recrutement pour faire autant de coup ?

Joker ?
Plus sérieusement, j’essaie d’être le plus sincère possible dans ce que je leur propose, de leur offrir un challenge atypique en y mettant du sérieux, du dynamisme, beaucoup d’implication et une grosse grosse dose de convivialité. Ensuite, c’et le réseau puis le discours et l’empathie que l’on y met qui convainc les joueurs de rejoindre la tribu du FC Bordeaux.Deals.
Enfin je suis un fervent croyant quant au renouveau du foot entreprise en Gironde et Aquitaine, le niveau redevient de plus en plus intéressant, le championnat va s’avérer, j’en suis sûr cette saison, hyper excitant, et ce discours est aussi un bel argument pour des tops joueurs.

Ce samedi, la saison commence avec déjà un choc. Dans quel état d’esprit le groupe aborde cette rencontre ?

La Secucaf !!!!! Ironie du sort, nous devions aller les défier en quarts de finale de coupe Nouvelle-Aquitaine le jour où le confinement a été instauré. On va donc dire qu’il s’agit de la partie remise. Je crois qu’il est inutile de présenter cette team qui rafle quasiment tout dans la région depuis presque une décennie. Je sais que l’on nous présente – mais je reste toujours mesuré – comme un des favoris. Mais on va simplement essayer de faire au mieux, avec notre jeu. Pour être honnête, je ne sais absolument pas où ils en sont car je me suis focalisé sur notre préparation. On y va toutefois avec ambition comme toujours de toute façon. Mais on sait que ce sera très très dur.
Ce que je peux dire en tout cas c’est que nos dernières rencontres furent serrées, indécises et d’un super niveau et que celle-ci le sera aussi.

Quels sont les objectifs de la saison ?

Ahahah. On va prendre les matchs les uns après les autres.
Je plaisante, mais si je dis tout gagner on va prendre ça pour de la prétention. Je crois, et il me semble que toutes les grosses écuries du championnat veulent faire de même, c’est aller le plus loin possible dans toutes les compétitions que nous jouerons.
Un petit plus particulier pour les poules du championnat de France évidemment, car nous avons un shine partenaire qui nous a promis de nous offrir un séjour de 5 jours en Corse si nous les avons au tirage. A suivre !
Enfin, je voudrais terminer et profiter de cette courte vitrine pour encourager les gens du foot a venir jeter un œil nouveau sur notre championnat qui le mérite. Je me répète, mais nous sommes aujourd’hui la deuxième ligue de France en Foot Entreprise derrière l’Ile de France. Les choses bougent. Le niveau monte et il mérite d’être reconnu, apprécié et supporté.
Ce samedi, à 15h à Daney, ce choc en sera le meilleur ambassadeur.