© Foot-Gironde

Ce vendredi 23 octobre, la Préfète de la Région Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde, Fabienne Buccio a décidé de prolonger de trois semaines les mesures prises le 9 octobre dernier.

En effet, selon la Préféceture, la situation sanitaire continue à se dégrader en Gironde et touche maintenant toutes les classes d’âge. Le taux d’incidence est passé de 98,6 pour 100 000 habitants à 115,2 en une semaine (+17%) pour l’ensemble du département. Il atteint 146,6 pour la métropole et monte à 205,9 pour 100 000 habitants dans la ville de Bordeaux. De nouveaux clusters continuent à être recensés chaque semaine dans le département et pour l’essentiel dans la métropole bordelaise (61 clusters). Les indicateurs hospitaliers, qui réagissent avec 2 semaines de retard environ, sont désormais en augmentation avec 122 hospitalisations ce jour, 38 admissions en réanimation et désormais 46 décès en Gironde pendant les 3 dernières semaines. Surtout, ces indicateurs connaissent une évolution défavorable dans la population des personnes les plus vulnérables puisque le taux d’incidence sur les personnes de plus de 65 ans a plus que doublé en Gironde entre la semaine 39 (40,2) et la semaine 42 (83,2).

Pour rappel, les mesures prises dans le milieu sportif sont :

  • Dans la métropole, les salles des sports (établissements recevant du public) restent fermées au public. Les stades à l’air libre restent ouverts à tous mais les vestiaires sont fermés au public. En revanche les mineurs, les sportifs professionnels et de haut niveau, les personnes handicapées, les étudiants de STAPS et les personnes en formation continue conservent la possibilité de s’entraîner dans les salles de sport. De même ils peuvent continuer à utiliser les vestiaires des stades.
  • Dans le reste du département, les salles de sport peuvent ouvrir pour tous les publics, sans vestiaire. Les vestiaires sont ouverts seulement pour les mineurs, les sportifs professionnels et de haut niveau, les personnes handicapées, les étudiants de STAPS et les personnes en formation continue. Les vestiaires des établissements recevant du public de plein air sont accessibles à tous sous réserve du respect d’un protocole sanitaire.

Ces mesures sont prises pour 3 semaines mais elles seront renforcées immédiatement si la situation sanitaire l’exige. Elles font l’objet d’une concertation permanente, auprès des élus, des parlementaires et des acteurs économiques. Ces derniers sont par ailleurs régulièrement reçus afin d’adapter les dispositifs de soutien économique au plus près de leur réalité.