© Marie-Laure Julian

Quel bilan faites-vous des saisons passées à la tête de l’équipe première du FC Coteaux Bordelais ?

Sur un plan des résultats, le bilan est correct mais pas extraordinaire non plus. Nous sommes restés pendant ces cinq années en ligue avec une première place l’année de la refonte de la ligue. Mais les deux dernières saisons ont été très moyennes sur le plan des résultats et sans parler des conditions difficiles pour la pratique du football.
Par contre, le travail d’année en année nous a permis d’acquérir des certitudes dans notre jeu, même si l’on a rencontré des difficultés sur un plan comptable, l’équipe proposait toujours un jeu cohérent, structuré. Nous avions une identité de jeu qui nous a sûrement permis d’éviter quelques catastrophes.
Par contre, pendant ces années, nous nous sommes bien structurés. Nous avons maintenant un staff de qualité pour encadrer l’ensemble des seniors. J’en profite pour les remercier, Ludowig un dirigeant indispensable au bon fonctionnement du groupe, de la gestion du matériel à la préparation des repas, il était présent continuellement, le directeur sportif Gérald prêt à faire la touche comme le délégué, l’entraineur des gardiens qui a fait progresser les garçons, mon adjoint Frédérick en charge le dimanche de la réserve qui a obtenu son BMF et Stéphane le dirigeant toujours présent pour encadrer cette équipe le dimanche.
Notre organisation a également évolué, les joueurs sont aujourd’hui totalement pris en charge par notre structure, ils sont présents pour se consacrer à leur passion.
Tout cela a été possible grâce à la volonté et la confiance du Président en charge de sportif Thierry Mallo.

Est-ce un regret de ne pouvoir poursuivre l’aventure ?

C’est avec regret que j’ai appris le fait de ne pas être conservé à mon poste. Je n’en dirais pas plus…. Je me projette dans mes nouvelles fonctions.

Quelles sont ces nouvelles fonctions ?

Le club m’a proposé d’occuper le poste de directeur sportif. Je suis attaché aux relations humaines et j’ai trouvé des personnes attachantes et très dévouées à leur club. Je pense qu’ensemble on pourra faire évoluer le club autant dans son école de foot, dans sa formation que dans la pratique des adultes. 
Je ne veux pas que l’on parle d’objectifs sportifs ou d’obligation de résultats, mais plutôt de qualité de travail, d’évolution individuelle et collective, et que chacun se sente bien dans son club, pour la pratique de sa passion.
Il faudra prendre son temps, faire les choses les unes après les autres et seul l’investissement de tous nous permettra d’être un club ou il fait bon vivre mais également où il est agréable de jouer au foot.
Les résultats ne seront que l’investissement et l’implication de tous, nous obtiendrons que le fruit de notre travail.
En plus de cette fonction, j’aurai en charge le groupe U18 en R2, retour chez les jeunes avec pour mission à les préparer à être de futurs seniors.
En conclusion, même si c’est avec beaucoup de déception que je ne continue pas ma mission au niveau des seniors, j’espère que les personnes qui ont influencé cette décision répondront en retour à leurs propres attentes. Mais c’est avec beaucoup d’envie et de motivation que je veux relever ce nouveau challenge, en compagnie du président en qui j’ai une grande confiance.