© FC Estuaire Haute Gironde

Il était arrivé dans le club de Nord Gironde il y a dix ans. Débarquant de Bussac et après une saison auprès des U19, il a été nommé à la tête de l’équipe seniors. Il y a vécu de très bons moments et à pu grandir tout en faisant grandir le club. L’équipe première du club est ainsi passé de PH (R3) à R1 avec un titre de vice-champion de PH, deux coupes du district Gironde-Est, un titre de champion de DHR. « Un beau bilan malgré une relégation en R2 mais une nous sommes parvenus à remonter aussitôt alors que j’étais adjoint« , indique Anthony Baudry. Dans ce club, il a aussi été RTJ et directeur sportif. 

Cette saison 2020-2021 est pour lui la dernière. Il s’arrête donc sur une saison qui n’a pu se finir et son dernier match aura été celui de coupe de France, dans un contexte de crise sanitaire.

Sa décision d’arrêter dépend de plusieurs facteurs : « il y a l’exigence du championnat de R1. J’arrête car je n’aurai pas pu y répondre. Il faut aussi qu’Estuaire s’ouvre sur l’extérieur et puise avoir un entraineur qui vienne apporter de nouvelles choses, une nouvelle méthode, un nouveau staff, de nouvelles idées et cela pour faire grandir le club« . Il y a aussi la crise sanitaire qui le pousse à stopper sa carrière. Il le reconnait sans souci : « Le COVID a cassé quelque chose« . Mais pas seulement : « l’affaire avec Sébastien Chatard m’a affecté. Et la mentalité des jeunes d’aujourd’hui est difficile. J’ai donc fait ce choix et je sais que c’est le bon« . 

Il arrête ainsi sa carrière d’entraîneur. Sans regret, et cela même si cela a surpris son groupe de joueurs : »ils ont eu du mal à croire que j’arrêtais« . Il part en très bon termes avec le club : « j’aimerai remercier le club pour la confiance accordée ainsi que les joueurs sans qui un entraîneur ne serait pas grand chose. C’est un groupe extra niveau foot, qui m’a permis de grandir et de me faire un palmarès. Humainement, il s’est passé de grandes choses. Je remercie aussi mon adjoint qui m’a épaulé, aidé dans mes choix tactiques, hiumains. Je veux le remercier surtout lui mon frère Micka« .