Mérignac-Arlac

C’est par un temps splendide de fin du mois d’août que deux des 2 équipes phares du championnat Régional 1 du bordelais se rencontraient pour leurs tous derniers réglages avant l’ouverture du championnat.

Pour son sixième match amical, Antoine Vergès alignait son groupe type avec ses 2 portiers, Clément Delrieu et De Jésus M’Putu ; aux lignes arrières, Clément Barbe, Nathan Bouchon, Sam Herbert, Romain Brionne, Jules Laurent ; en milieu de terrain, Marc Rafa, Vincent Juaneda, Maxime Sieffert, Camus Camara ; en attaque, Johan M’Bati, Stephenson Cessy, Babacar M’Baye.

Cette rencontre fut arbitrée par Pascal Pons assisté de Laurent Pineau et Nathan Mari.

Les choses n’allaient pas traîner avec une première interception dès les premières minutes de Babacar M’Baye dont le tir à l’entrée de la surface est détourné en corner par le portier visiteur.

Vers la 4ème un bel échange Babacar N’Baye, Nathan Bouchon centrant de son aile sur Babacar M’Baye au 15 mètre face au poteau, permet au buteur arlacais d’ouvrir la marque. Bien servi, Bien centré, bien marqué !

À peine le coup d’envoi donné, Marc Rafa récupère le ballon et sert un caviar à Johan qui aggrave la marque.

Ce premier quart d’heure de jeu offrira une belle intensité de jeu des deux côtés avec une domination des Jaune et Vert aux actions percutantes avec un tir de Nathan frôlant les poteaux à la 25’mn, une belle échappée sur son aile de Maxime dont le tir échoue dans les bras du gardien à la 33’mn et dans la minute suivante une percée de Johan dont le tir passe juste à côté.

Côté visiteur malgré l’expérience du défenseur central de 1,92 m, Kévin Mutumbo, transfuge du Stade Bordelais, la défense souffre et à la 40’ sur un mauvais dégagement du portier Villenavais, Johan M’Bati récupéra le ballon aux 30 m, pour servir Maxime Sieffert, qui d’un tir précis aux 20 mètres, place le ballon en pleine lucarne.

Dans son expression favorite Pierre Salviac, le chroniqueur de l’ovalie aurait dit : « la cabane est tombée sur le chien » !

Vers la 43ème minute une nouvelle rafale offensive menée à 3 s’abattait sur les hommes de Cédric Navarro mais échouait en corner.

Mi-Temps 3 à 0 pour Mérignac-Arlac

Au repos le coach villenavais sermonnera sérieusement ses troupes en fixant un objectif : gagner la seconde mi-temps.

Effectivement dès les cinq premières minutes les Bleus apporteront une belle intensité de jeu offensif avec deux tirs en deux minutes mais se heurtent à une défense bien organisée. 

Durant 30 minutes, le jeu sera plus équilibré avec de beaux échanges en milieu de terrain et un engagement physique parfois limite côté visiteurs.

A la 76ème quand sur un tir anodin villenavais, le ballon contré par un défenseur local, a pros Clément Delrieu à contre-pied mais le ballon frôle le poteau par l’extérieur !

Dans les 10 dernières minutes Johan M’Bati toujours offensif perd son duel à l’approche des 10 mètres face au portier visiteur. A la 40ème sur un tir trop calculé, au point de pénalty, rate la cible après avoir éliminé le gardien !

De leur côté les visiteurs continuent à attaquer et se heurtent à une défense bien organisée et sereine dans ses renvois.

C’est Camus Camara qui à 2 minutes de la fin vient affoler la défense par un centre sur Stephenson Cessy dont le tir sera dévié en corner. 

Pour Cédric Navarro : « le match est à l’image de nos précédents. Nous avons des difficultés depuis le début, ici 2 buts en 5 minutes et presque 3. On commet trop d’erreurs et on n’est pas au niveau d’Arlac, la saison va être compliquée. »

Pour Antoine Vergès : « le groupe a montré son efficacité derrière et devant. Nous avons une grosse force offensive, maintenant place au championnat ».

Guy Pujol l’ARIÉ….JOIE